55. Adam de Baillon, inventaire après décès, mariage et baptêmes

J’ai publié, il y a quelques semaines, un article sur les ancêtres de Catherine de Baillon issus de la famille le Sueur.  On peut le lire ici.  Le hasard, encore lui, m’a ramené cette semaine vers la famille de Baillon par le biais du commentaire d’une lectrice sur un de mes articles traitant de l’ascendance d’Elisabeth Hubert.  Cette dame fait des recherches sur une famille dont un des membres, pensait-elle, avait épousé une fille de la famille de Baillou.  Comme je n’avais pas repéré ce couple en faisant mes recherches sur les Baillou, je m’y suis remis.  En fait, cette fille de Baillou s’est révélée être plutôt une fille de Baillon.  Elle n’est pas mon ancêtre, mais je descends de son père et de sa première épouse.

Les recherches que j’ai faites pour retrouver qui était cette Marie de Baillon m’ont amené à creuser un peu plus loin ce que je savais déjà sur l’ascendance de la demoiselle de Baillon, venue à Québec en 1669.

Adam de Baillon, arrière-grand-père de Catherine, époux d’Anne de la Saulsaye, était seigneur de Valence, fief situé dans la commune de Dampierre-en-Yvelines.  On lit souvent qu’il serait décédé le 5 janvier 1610.  J’ai parcouru son inventaire après décès ces derniers jours.  Outre le fait qu’il ramène le décès d’Adam presque 40 ans plus tôt, il donne quelques détails intéressants qui permettent de remonter à son mariage et au baptême de quelques uns de ses enfants, dont son fils Adam, grand-père de Catherine.

Un acte du 15 février 1571 passé devant Trouvé et Peronne, notaires à Paris, parle de l’inventaire après décès « de feu noble homme Adam de Baillon, en son vivant escuier seigneur de Valances »  (1).  L’inventaire est fait à la requête de noble homme Maître Jean Jaupitre, notaire et secrétaire du roi, seigneur d’Estiolles, au nom et comme exécuteur du testament et ordonnances de dernières volontés du défunt.  Jean Jaupitre était l’époux d’Anne de Baillon, fille d’Adam et d’Anne de la Saulsaye.

L’acte est fait en présence « de nobles personnes Marye de Baillon, femme de Charles de Mauterne, escuier seigneur de Voisins, Adam de Baillon, aussi escuier, fils aisné dudict deffunct, Loys de Baillon, aussi escuier, et damoiselle Marguerite de Baillon, frères et soeurs, enfants dudict deffunct seigneur de Vallance, et habillités à eulx dire, nommer et porter pour héritiers dudict deffunct, et aussi en la présence de noble homme Odet de Baillon, seigneur de Forges, conseiller du roy, secrétaire de sa chambre et commissaire ordinaire de ses guerres, cousin germain dudict deffunct« .

Il est procédé à l’inventaire « de tous et chacun les biens meubles, untancilles d’hostel, or et argent, monnoye et à ——- de vesselle d’argent, bagues et joyaulx, debtes et causes, livres, tiltres et enseignements — la succession dudict deffunct, trouvez et estant en une maison size à Paris, rue Neufve Saint Paul, en laquelle ledict deffunct est déceddé« .  L’inventaire aurait été commencé le 11 janvier 1571.  Adam serait donc décédé vraisemblablement fin 1570 ou début 1571.

Suivent les différent biens trouvés en la maison, avec la valeur estimée de chacun.  Et en fin d’inventaire, les « livres, tiltres et enseignements » trouvés chez le défunt.  Parmi ces pièces, celle inventoriée XIII est le « contrat de mariage d’entre ledict deffunct seigneur de Vallance et damoiselle Anne de la Saulsaye sa femme, passé le XIIIè  Juing ( date incertaine ) VC XLII ( 1542 ) pardevant —— Chapellain, tabellion en la chastellenie de Bloiz« .

CM Adam de Baillon Anne de la Saulsaye

Je savais que la famille de Baillon était passée par Rouen, Chartres et l’Orléanais et qu’un de ses rameaux, celui où est née Catherine, était venu se fixer en région parisienne, mais je ne savais pas qu’ils étaient passés par Blois.  En cherchant un peu, j’ai vu que Rose de Baillon avait épousé en 1538 à Blois Jean de la Saulsaye, seigneur de Brézolles, des Vaux, de la Roboye et de Verrières, veuf de Jeanne de Morvilliers  (2).  Jean de la Saulsaye et Jeanne de Morvilliers sont les parents d’Anne, épouse d’Adam de Baillon.  Rose est fille de Pierre de Baillon et de Rose de Montdoucet.  Elle est cousine germaine de notre Adam, fils d’Adam de Baillon et de Philippe Vaultier, sa première épouse.

Je ne suis pas allé sur place consulter les archives ( départementales et municipales ) de Blois, mais sur le site des archives municipales de la ville, on trouve dans les registres paroissiaux de Saint-Solenne, les actes de baptême de quelques enfants de Jean de la Saussaye et de Rose de Baillon.

  • Le 21 février 1543 ( la date est écrite 21 février 1542, mais il faut rectifier en 1543 en datation moderne ) est baptisé Adam, fils de Jehan Saulsaye et de Rose, sa femme.  Ses parrains sont Adam de Baillon et Odet de Baillon et sa marraine, Anne de Brissonnet, femme de Claude Robertet.  Odet est le frère de Rose, et Adam,  son cousin germain.  (3)
  • Le 15 mars 1544 ( avant Pâques, donc noté 1543 dans le registre ) est baptisé Francois, fils de Jehan Saulsaye et Rose de Baillon.  Ses parrains sont Raymond de Montdoulcet et Jehan Grossier.  (4)
  • Le 23 mai 1545 est baptisée Marie, fille de Jehan Sausaye et de Rose de Baillon.  Son parrain fut Jehan Seigneuret et ses marraines Marie Sausaye et Bonne Perraude.  (5)
  • Le 19 juillet 1546 est baptisée Marguerite de Brésolles, fille de Jehan, seigneur temporel de Brésolles et de Rose sa femme.  Jean de la Saulsaye était seigneur de Brésolles.  (6)

On peut aussi voir les actes de baptême de trois des enfants d’Adam de Baillon, toujours nommé seigneur de Valence, et d’Anne de la Saulsaye, dont celui d’Adam, leur fils, grand-père de Catherine.

  • Le 8 août 1546 est baptisée Anne , fille d’Adam de Baillon, seigneur temporel de Vallense, et d’Anne Saussaye.  Son parrain est Jean de Morvilliers et sa marraine Anne de Gaillard.  Anne de Baillon, on l’a vu plus haut, sera l’épouse de Jean Jaupitre.  (7) 85/252
  • Le 17 novembre 1547 est baptisée Marie, fille d’Adam de Baillon ( le prêtre écrit Bailleau ) seigneur de Vallance, et d’Anne, son épouse.  Ses marraines sont Marie le Maire, femme de Nicolas Dux, et Marie Saulsaye, femme de Jean d’Alesso.  Marie sera l’épouse de Charles de Mauterne.  (8)
  • Le 9 février 1549 est baptisé Adam, fils d’Adam de Baillon et d’Anne Saulsaye, sa femme.  Ses parrains sont Claude Robertet, secrétaire du roi, seigneur d’Alluye et François de Moulins, doyen de Saint Solenne, et sa marraine est Bonne Cothereau, veuve de Guillaume de Beaulne, général des finances.  Les pages du registres paroissial sont datées de 1548 jusqu’au 21 avril puis passent à 1549.  La page où se trouve l’acte de baptême d’Adam porte l’année 1548, mais il faut se rappeler que l’année commençait à Pâques à l’époque.  Adam est donc baptisé le 9 février 1548 avant Pâques, donc le 9 février 1549 en datation moderne.  (9)

Ces actes de baptême sont rédigés en latin.  Les registres de Saint Solenne ont une lacune qui va de novembre 1550 à novembre 1569.

L’inventaire après décès d’Adam de Baillon rapporte aussi d’autres actes concernant la famille de Baillon.

  • Le bail accordé à Adam de Baillon, père du défunt, à lui, ses enfants et les enfants de ses enfants, de la seigneurie de Vallance, bail daté du 13 janvier 1509.  Le même numéro d’inventaire parle de l’acte signé par les cardinaux de Bourbon et de Lorraine le 25 (?) mars 1569 accordant la propriété de la terre et seigneurie de Vallence à Adam de Baillon et ses héritiers.  Pièces inventoriées XV.
  • Le contrat d’admodiation du duché de Chevreuse fait par le cardinal de Lorraine au seigneur de Vallence.  Pièce inventoriée XVIII, mais non datée.
  • Le contrat de mariage de noble homme Charles de Moterne, sieur de Voisins et Marie de Baillon, fille du seigneur de Vallence, passé le 5 juin 1567.  Pièce inventoriée XIIII
  • Le contrat de mariage de Jean Jaupitre et damoiselle Anne de Baillon, fille aînée du seigneur de Vallence, passé pardevant —— et Delavigne le 3 avril 1565.  Pièce inventoriée XVII.

Pour finir, je ne saurais trop conseiller l’excellent site « Chronique du Vieux Marcoussis » de M. Jean-Pierre Dagnot, foisonnant d’éléments qui intéressent l’ascendance de Catherine de Baillon et les seigneuries que possédèrent les membres de sa famille.  (10)

 

Notes:

 

(1)  Archives Nationales de Paris, minutes du notaire Claude Trouvé, Inventaires après décès MC/ET/CVII/92

(2)  Péan, Alonso, Histoire généalogique de la maison de La Saussaye, Lyon, 1860, pages 13 et 14.

(3)  Archives municipales de Blois, registre paroissial de Saint-Solenne GG 228, vue 9/252 page de droite

(4)  Archives municipales de Blois, registre paroissial de Saint-Solenne GG 228, vue 28/252 page de gauche

(5)  Archives municipales de Blois, registre paroissial de Saint-Solenne GG 228, vue 56/252 page de gauche

(6)  Archives municipales de Blois, registre paroissial de Saint-Solenne GG 228, vue 84/252 page de gauche

(7)  Archives municipales de Blois, registre paroissial de Saint-Solenne GG 228, vue 85/252 page de gauche

(8)  Archives municipales de Blois, registre paroissial de Saint-Solenne GG 228, vue 104/252 page de droite

(9)  Archives municipales de Blois, registre paroissial de Saint-Solenne GG 228, vue 127/252 page de droite

(10)   Voici le lien vers la page d’accueil du site:

http://vieux-marcoussis.pagesperso-orange.fr/index.htm

Puis le lien vers la page qui concerne la seigneurie de Valence:

http://vieux-marcoussis.pagesperso-orange.fr/Chroniques/Seigneurie-de-Valence.htm

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s